La Planetary Dance

planetary danse, anna halprin, tamalpa

La Planetary Dance

Les Origines de cette danse-rituelle participative

 

Entre 1979 et 1981 six femmes ont été tuées sur le mont Tamalpais. Afin de protéger la population les autorités ont décidé de fermer les sentiers largement fréquentés par les familles. La communauté locale s’est retrouvée privée d’un lieu de nature et de ressourcement. À l’époque, Anna et Lawrence Halprin menaient un atelier communautaire appelé « A Search for Living mythes et rituels. » Les participants ont alors décidé de créer un « rituel dansé » intitulé : La reconquête de la montagne.
Ce rituel a été réalisée sur plusieurs jours. Il comprenait une promenade le long des sentiers mêmes où les meurtres ont eu lieu.
Chance, hasard, coïncidence ou autre chose … quelques jours après le rituel, le tueur a été « miraculeusement » arrêté.

 

La congruence entre ce rituel, le dénouement de l’histoire et le retour à la paix de ce lieu est inspirant. Elle laisse imaginer des liens entre la puissance d’un rituel collectif porté par une intention claire et sa concrétisation dans le monde tangible.

La rencontre décisive avec un Chaman

 

Don José Mitsuwa, chaman Huichol alors âgé de 109 années a entendu cette histoire lors d’une rencontre avec Anna Halprin. Il lui a dit : « Cette montagne est l’un des lieux les plus sacrés de la Terre. Je crois en ce que vos gens ont fait, mais pour réussir à purifier cette montagne, vous devez y danser tous les ans pendant cinq années consécutives. »

La danse sur le Mont Tamalpais a continué pendant cinq ans à chaque printemps. Et à chaque fois une compréhension plus grande de ce rituel collectif et un élargissement de leur vision. Après avoir dansé 5 années pour rétablir la paix sur la montagne, Anna Haprin et la communauté ont poursuivis tous les ans. Mais cette fois avec l’intention tournée vers « la Grande Image ». Danser pour rétablir la santé et de la paix sur la planète.
Anna a alors guidé cette danse dans de nombreux pays. En même temps des gens d’Europe, d’Australie, d’Asie et d’Afrique venaient participer à l’événement annuel en Californie. Beaucoup se formaient afin de guider eux-mêmes cette danse un peu partout dans le monde.

 

La Planetary Dance était née.
Aujourd’hui elle a lieu au mois de juin dans de nombreux pays du monde.

 

planetary danse, anna halprin, tamalpa

 

 

De l’engagement personnel à l’engagement collectif : célébration de la force de vie

 

« C’est une Dance de paix pour chacun en soi, pour les gens entre eux, danse de paix pour la Terre. La Planetary Dance est une danse de paix, pas une danse au sujet de la paix, pas une danse pour la paix mais une danse de paix, de l’esprit de paix. C’est une danse qui inclut nos craintes, nos peurs de la mort et de la destruction, une danse qui devient un pont entre soi et l’autre et qui nous amène dans l’état dynamique appelé Paix. La Planetary Dance est une danse de faiseur de paix. » Anna Halprin

 

planetary danse, anna halprin, tamalpa, daria halprin

Planetary Danse guidé par Agnès Millet et Béatrice Maine, Chambéry, 2015

 

Du spectacle participatif à la performance collective appelé « Rituel »

 

Cette danse se rapproche d’un « rituel », c’est-à-dire ce que considère Anna Halprin comme l’origine ancestrale de la danse : « une danse chargée de sens, animée par l’esprit qui nous habite et celui des entités que nous vénérons, à savoir la Terre, la communauté, nos Ancêtres ».

La Planetary Dance est un évènement participatif pour et par une communauté éphémère, manifestant le lien et la continuité, réaffirmant l’existence du collectif et exprimant le désir de paix. Ce rituel contemporain accompli par tous appelle chaque individu à partager son engagement pour la planète et l’humanité.

Cette performance collective est une œuvre d’art éphémère qui exprime les préoccupations humaines fondamentales et qui est au service des individus au sein de la communauté, une performance qui n’est pas cantonnée dans un espace élitaire, qui ne sert pas seulement à distraire mais une performance qui s’inscrit dans le monde même et qui parvient à souder la communauté.

 

planetary danse, anna halprin, tamalpa, daria halprin

Planetary Dance guidée par Agnès Milet et Béatrice Maine, Chambéry, printemps 2015

De l’intention à l’incarnation

 

« Je danse pour …. Ce que je souhaite pour ma vie, ma communauté, le monde ». La grande intention de la Planetary Dance est « La paix entre les gens et la Paix avec la Terre ». Pour chacun la question est la suivante : Quel est aspect le plus important, le plus réel, le plus présent et engageant pour moi ici et maintenant qui amène à « la paix entre les gens et la Paix avec la Terre » ? Pour moi, ici et maintenant, quel est le plus signifiant obstacle de la paix que je peux aider à dépasser ? Chaque personne pose son intention personnelle et l’élargit en incluant toutes les personnes et toutes les situations concernées par cet obstacle. L’intention personnelle devient ainsi fortement connectée à la grande intention qui devient alors chargé de sens. Chaque pas marché ou couru porte l’intention personnelle et universelle, chaque individu incarne son intention-vœux-souhait et symboliquement cette intention est réalisée.

 

planetary danse, anna halprin, tamalpa, daria halprin

 

La forme de la Planetary Dance

 

C’est une course/marche collective conçue pour de vastes espaces extérieurs. Trois cercles concentriques sont dessinés au sol ainsi que les quatre directions (nord, sud, est ouest). Le cercle représente l’unité, les quatre directions la stabilité. Ce mandala à quatre coins symbolise l’harmonie et l’équilibre. Avant d’entrer dans la course-danse chaque personne nomme à haute voix son intention personnelle. La Planetary Dance est simple et facile à adapter à différents groupes et donne a chacun la possibilité, sans distinction, de participer.

 

planetary danse, anna halprin, tamalpa, daria halprin

Planetary Dance, avec les musiciens, Chambéry, 2015

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.