« La science sans spiritualité est boiteuse. Et la spiritualité sans science est aveugle »

Pourquoi j’ai choisi d’intégrer des neurosciences à ma pratique psychocorporelle ? C’est cette citation d’Einstein qui m’a poussée à aller creuser puis à intégrer les neurosciences à mon enseignement. Dès mes 20 ans j’ai eu la chance d’être initiée aux traditions ancestrales chamaniques, d’être plongée dans la marmite de la danse et de la créativité comme levier pour me guérir, m’affranchir et trouver ma voie et ma voix. Passé la première décennie d’archéologie personnelle est venu le temps de comprendre, de mettre du sens, de faire du lien avec la science.
Lire l'article →

La créativité pour faire des allers/retours entre posture égocentrée et allocentrée

créativité, neurodanse, neurosciences, esapce de trabail neuronal, égocentré, allocentré
La méthodologie de la Neurodanse© est fondée sur le principe d’allers/retours entre deux postures : l’allocentrée et l’égocentrée. Ce processus, permet de déplacer l’attention, d’accéder à de nouvelles perceptions, de modifier les schémas moteurs et mentaux. Il stimule l’émergence de nouvelles ressources et donc la possibilité d’être, progressivement, différent. Dans ce cheminement basé sur la créativité, c'est la personne elle-même qui est son propre expert. Elle est souveraine sur sa trajectoire de croissance.
Lire l'article →

Pourquoi une supervision ?

supervision
Sortir de l’isolement, avoir un espace pour partager, débriefer, se rassurer, trouver des éléments de réponse à leurs questionnements, recevoir de l’attention, être soutenu-e ou prendre du recul sur leur pratique professionnelle est souvent nécessaire. Ni une formation, ni une thérapie, la supervision est à l’écoute de l’écoutant.
Lire l'article →

Attention, mouvement sensoriel et biais cognitifs : du lien ?

bais cognitifs, système 1 et système 2, Kahneman, neurosciences, attention méditation, mouvement interne, mouvement sensoriel
L’esprit humain fonctionne de manière biaisée. Prise de décisions, choix, avis sur des situations ou des personnes, jugements, raisonnements, traitements des données et valeur que nous donnons aux informations que l’on perçoit sont sous l’influence de nos biais cognitifs. Un cerveau averti étant moins sous l’autorité d’automatismes qu’un cerveau qui ne l’est pas, je vous propose un petit tour d’horizon de cette thématique pour éveiller votre vigilance.
Lire l'article →