La cohérence corps-tissu pour accéder à une autre connaissance de ses forces. Rencontre avec Cécile Caron - Béatrice Maine

La cohérence corps-tissu pour accéder à une autre connaissance de ses forces. Rencontre avec Cécile Caron

Life art process, tamalpa, autoortrait, methode métamorphose, cécile caron, stage autoportrait, danse, art thérapie,

La cohérence corps-tissu pour accéder à une autre connaissance de ses forces. Rencontre avec Cécile Caron

Cécile tu as participé au cycle de 3 WE sur l’autoportrait qui a commencé en janvier 2018 à St Laurent du Pont. Quand tu t’es inscrite, tu m’as proposé de faire une présentation de ton travail autour du vêtement aux participantes. J’ai tout de suite été emballée car j’ai moi-même été initiée à cette approche et j’y ai découvert une formidable ressource, un prolongement et une complémentarité de l’accompagnement que je propose aux individuels et aux entrepreneurs.

En effet dans les deux approches il s’agit de contacter son identité profonde et trouver des voies (et des voies) pour la rendre visible. La grande intention derrière tout cela étant de répondre à ces questions existentielles :  » Comment je peux aligner mon âme, mes besoins, mes rêves, mon entreprise et ce que je donne à voir ? Comment je me relie à plus grand que moi ? Comment ma singularité vient servir l’humanité pour un monde meilleur ? »

Peux tu nous parler de cette méthode, « La Métamorphose » ?

 

La Métamorphose commence par une expérience sensorielle.

 

Je l’ai vécue en novembre 2015, avec Flora Douville, la créatrice de cette méthode de connaissance et d’expression de soi par le vêtement. Avec elle, j’ai exploré par les sens les effets de textiles sur mon corps. Trois plans sont considérés : les couleurs, les matières et les formes.

Ainsi, j’ai observé comment j’apparaissais dans le miroir, couverte de tissus de telle ou telle teinte. Lequel de ces bleus me va le mieux, par exemple ? Mon visage paraît-il lumineux, reposé, prolongeant naturellement la couleur qui recouvre mon corps ? Ou bien ai-je un air maladif, ou dur, ou absent, ou encore une tête comme coupée du reste du corps ?

Et cette étoffe, posée sur mes épaules, me paraît-elle douce, rêche, légère, lourde, collante, rigide, moelleuse ? Est-ce confortable ou désagréable ? Fait-elle du bruit quand je bouge ? Est-ce que j’aime ça ?
Comment m’apparaît ma silhouette dans le miroir, et quel est mon ressenti physique avec une tenue me marquant la taille ? Est-ce plus harmonieux et plus confortable qu’avec un tombé sur les hanches ?

 

Les tissus se succèdent, les états intérieurs changent et les caractéristiques des vêtements qui nous vont émergent comme une évidence

 

stage life art process autoportrait

Test de couleur et de tissu fait à l’occasion du stage autoportrait, février 2018, St Laurent du Pont

 

Émotions et pensées accompagnent les ressentis : oppression, impression d’être enfermée, engoncée, de me sentir plombée, ou coupée de moi…., ou au contraire apaisement, sérénité, présence à moi et au monde, justesse, ouverture, équilibre, liberté. Les tissus se succèdent et les émotions changent.

L’expérience demande de prendre son temps, de capter les messages du corps qui expérimente, d’affiner ses perceptions… Sous la guidance de Flora ont alors émergé en direct, subtilement d’abord puis comme une évidence, les caractéristiques précises des vêtements qui me vont. Je connais à présent les gammes de couleurs qui vibrent en harmonie avec le rayonnement de ma peau. J’ai découvert les matières qui accompagnent parfaitement ma manière de bouger. Et je sais quelles coupes et longueurs de vêtements soulignent avec grâce l’architecture de mon corps.

L’idée est toute simple, finalement, et tellement évidente : les vêtements qui me vont sont en cohérence avec mon corps. Rien de mon corps n’est à masquer ni à corriger. Tout est là, dans sa perfection. Il suffit de le reconnaître.

 

stage life art process

Et vous ? Quelle tonalité de bleu vous irait le mieux ?

 

Là réside la Magie de la Métamorphose…

 

C’est d’abord une invitation à se reconnecter à son corps par le vêtement, pour lui permettre d’être et de se mouvoir dans sa pleine beauté naturelle habillé des tenues qui lui conviennent.

Mais c’est bien plus encore !

Flora m’apprit ce que révélaient mes couleurs, matières et formes idéales sur ma personnalité profonde. Emerveillement ! Mes couleurs parlent de ce qui me motive et m’anime à agir dans le monde. Mes matières disent ma manière de réagir à mon environnement et de vivre mes émotions. Et mes coupes idéales résonnent avec mon fonctionnement relationnel et mental.

Ca m’a paru fou !

 

Mon esprit formé à la recherche scientifique s’est d’abord rebiffé à cette magie….

 

Il a cherché des arguments contraires, formulé des critiques, remis en question le modèle proposé, sorti d’on ne sait où (disons d’un mélange d’intuition et de nombreuses observations, mais les conclusions tirées étaient-elles fiables ?), d’autant plus qu’il était sous-tendu par une proposition aussi poétique qu’indémontrable : notre âme, venue sur terre pour vivre certaines expériences, choisirait par conséquent le corps adéquat pour faire lesdites expériences…

Et pourtant ! Cette femme, sans me connaître, en observant l’adéquation ou l’inadéquation entre mon corps et divers tissus, me disait de mes fonctionnements et de ma personnalité des vérités indéniables.
Et j’expérimentais ensuite que porter les vêtements alignés avec mon corps me libérait des parasites sensoriels et énergétiques générés par des habits inappropriés. Me vêtir dans mon profil soutenait mon énergie et ma présence, et m’aidait à ETRE, tout simplement.

 

… puis, mue justement par ma curiosité de chercheuse, j’ai voulu expérimenter les hypothèses proposées.

 

Je me suis formée à la méthode. J’ai appris à maîtriser la grille de lecture des couleurs, matières et formes basée sur les symboliques des quatre éléments – Air, Eau, Terre, Feu – et leur correspondance sur chaque plan (motivationnel, émotionnel et mental) avec des types de fonctionnements humains particuliers. J’ai découvert la richesse du modèle, qui dépassait largement ce que j’avais déjà saisi lors de mon expérimentation d’une journée avec Flora. J’ai à mon tour assisté, avec émotion, au trouble de personnes que j’accompagnai dans l’expérience, sidérées de ce que la Métamorphose leur permettait de comprendre et de révéler d’elles-mêmes.

 

Les tests de cohérence corps-tissu pour accéder à une autre connaissance de ces forces.

 

Ainsi, par des tests de cohérence corps-tissu, nous pouvons accéder à une connaissance précise de nos forces les plus visibles, celles qui soutiennent des activités qui font sens pour nous, et donc servent l’expression de notre plein potentiel. Nous accédons aussi à nos forces plus discrètes, perceptibles par nos proches, qui modulent et enrichissent nos énergies dominantes. Enfin, nous prenons conscience des éléments qui nous ressourcent. Ils nous portent vers des activités qui nous font du bien à titre personnel, mais qu’il n’est pas dans notre rôle d’offrir au monde.
Pour ma part, ces découvertes m’ont validée dans mon désir de me réorienter vers un métier où toutes mes forces naturelles pourraient enfin s’exprimer.

Je trouve cela magnifique, et cette méthode, la Métamorphose, est en effet d’une belle complémentarité avec les approches que tu proposes.

 

 

 

N’hésitez pas à contacter Cécile Caron à Grenoble si vous voulez faire une séance découverte ou faire votre profil :
06 73 09 37 76 – cecilemariecaron@gmail.com

Sa page facebook : https://www.facebook.com/Cécile-Caron-Létoffe-des-Déesses-603064600086890/

 

Référence : Livre « Révélez-Vous ! Votre garde-robe peut changer votre vie » – Flora Douville

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.